Renoncement

  J’ai renoncé. C’est arrivé à l’approche de l’année 2017. Je l’ai senti en moi. Le 31 décembre. Je n’avais pas hâte de passer la nouvelle année, parce que je savais que tout ça, cette fête qui était censée représenter une césure ne l’était pas. Tout continuerait… Certaines choses ne s’effacent pas et c’est seulement…

30 janvier 2017, où j’en suis aujourd’hui ?

J’ai l’impression de ne pas être très active sur les réseaux ni sur mon site. Je n’ai pas grand-chose à partager, pas de nouveaux textes. Pourtant, j’écris tous les jours. Si on devait quantifier tous les mots que je ponds, tout ce que je vous présente sur ma page ou ici ne représenterait même pas…

Il faut la voir pour y croire

  Texte écrit dans le cadre d’une collaboration à partir d’une création de Meridian. La fin du monde, vous y croyez, vous ? Toutes les prophéties qu’on professe, toutes les balivernes prononcées pour tenter de nous faire marcher droit. Non, personne n’y croit. Plus personne. Enchaînés à un rythme de vie où on doit toujours…

On a vingt ans

On a 20 ans,  10 ans dans nos têtes, 40 sur nos gueules. L’air si jeune, l’air si vieux, le visage fatigué. Parce qu’il faut tout vivre, tout de suite et à tout prix. Conscient de l’horloge qui tourne, Cherchant à être en avance sur elle, Consommer le temps, consommer clopes, bières et drogues. Secondes,…

Une histoire banale… Témoignage d’un abus sexuel

Je voudrais vous raconter une histoire banale. Une histoire qui arrive plus souvent qu’on ne le croit. Je le fais pour tenter de briser un tabou, pour participer moi aussi à aider les consciences à s’éveiller et peut-être quelque part pour m’en décharger. Pour mettre des mots sur des faits qu’on tait, qu’on intériorise et…

Pas conforme ? Pas d’opinion !

Je suis peinée. Je dois vous le dire: je suis peinée. Ça ne concerne pas que moi, mais vous aussi. Ça me heurte, dans ma sensibilité, dans ma personne, dans ma citoyenneté. Donner une opinion qui ne correspond pas à celle du “bien-pensant” et voyez sa réaction: violente ! Je suis peinée de constater que…

#11 – L’obsession de l’éphèmére

  Au cœur de mes chimères, Tu me souris d’un air macabre, Tu me violentes, me tourmentes. Je n’entends le son de ta voix Que par cri contestataire, Comme si la distance, Était le seul lieu, Capable de préserver, L’essence de notre rencontre. L’obsession. L’obsession de l’inaccessible, L’obsession de l’éphémère, De ton aura qui envahit…

#10 – Enfermement

Ce texte à été écrit selon une contrainte de fond donnée par le Méridian (personnage + situation)  Proposez vos propres contraintes à l’adresse suivante : deborah-galopin@live.fr ou par commentaire. Je prends les clés et mon sac à main dans mon casier. Par la porte arrière reservée aux personnels de l’hôtel, je file à l’anglaise. A cette…

#09 – Disparition

Je suis une étape dans ta vie. Je suis qu’une étape, Sans début, ni fin. Tu ne m’espérais pas, Et pourtant… Je m’suis pointé. Je t’ai regardé, Et j’ai su. J’ai su que tu aurais besoin de moi. J’ai compris à quel point, Moi aussi, j’avais besoin de toi. J’vais disparaître, comme je suis venu….

#08 – Dernières secondes

La nuit, le silence, la mort. Dans ma chambre, plus rien n’existe. Plus rien. Juste moi. Moi au milieu du monde. La journée, le bruit, le mouvement, la vie. Mes paroles sont le remède contre l’incertitude. Mon rire est la mélodie de mon insouciance. L’instant met à distance le crespuscule, car seul compte l’extraordnaire intencité, les émotions…

#07 – Ce Vendredi qui m’a bouleversé. Liberté, liberté chérie…

Il y a des évènements qui mettent un certain temps avant d’être intégrés. Sur le moment, on ne s’en rend pas vraiment compte, mais après quelques jours, la réalité frappe notre esprit. Ca s’est vraiment passé ! Aujourd’hui, je me sens affreusement désoeuvrée. Je n’ai pas vécu le drâme, je n’étais pas au Bataclan le…

#06 – Dis, tu m’aimes ? Non, j’te baise.

Je le regarde et lui demande: « Dis, tu m’aimes?  » Tu détourne les yeux, gêné par la situation, tes mains jointes entre tes jambes nues. Je n’ose pas insister, pourtant, je continue de te fixer, attend une réponse, ta réponse. Enfin, ton visage se tourne vers moi. Tu souris, mais ne témoigne aucune joie, seulement la…