Charlotte & Magon : live à l’alimentation générale

DSC04187

Le jeudi 1 octobre, l’alimentation organisait une soirée sous les couleurs de la pop, avec trois groupes : Rebekka, Cargo et Charlotte & Magon. J’ai découvert ces derniers à l’international le 6 juillet et j’avais été totalement conquise. Je ne pouvais pas louper leur prochaine date parisienne, car l’envie de les revoir mais aussi de vous en parler me démangeait les doigts. C’est donc munie de mon appareil photo que je m’y suis rendue.

Le duo passait en dernier et c’est avec trois quarts d’heure de retard qu’ils ont commencé leur set. Heureusement, le duo précédent était bon et avait déjà instauré une bonne ambiance. Pas de quoi en faire un fromage donc. Ils s’installent sur la petite scène de l’alimentation générale à presque minuit : la bonne heure pour se mettre à danser. Le premier titre joué uniquement en guitare voix, débute calmement. We are the thunder ressemble à un échauffement, une mise en bouche, avant de rentrer dans le vif du sujet.

DSC04251
Dès que Charlotte commence à toucher à sa table de mixage, on a le sentiment de rentrer dans une dimension nouvelle. C’est alors qu’elle dévoile toutes ses capacités vocales, voyageant entre différentes hauteurs. Elle pousse des soupirs, murmures, cris, faisant de sa voix l’écho d’un chant intérieur. L’interprétation est totale, jusque dans les mouvements de son corps. Ils se font tantôt fluides et délicats, tantôt heurtés. Ses mains caressent l’air ou bien se resserrent sur l’émotion qui lui tenaille le ventre. Elle occupe l’espace, reste rarement en place et c’est avec un certain délice que nous la regardons devenir l’incarnation de leur musique

Difficile de situer leur univers, difficile de les comparer, car leur musique est à la fois inédite et riche. Ensemble, ils tentent de transmettre différents sentiments à leur public. La douce mélancolie de Little Dreamer nous donne des frissons, tandis que le rythme métronomique de Cognitive Dissonance demande à nos pieds de suivre la cadence. Impossible de ne pas se laisser embarquer par l’humeur joyeuse de l’Egg Dance. Avec ce duo Franco-Israëlien, l’ennui se tient loin des projecteurs.

DSC04247

Le clou du spectacle est donné en rappel avec le titre Aliens – dont Charlotte m’a promis qu’il serait sur leur prochain EP. Leur musique se fait extraterrestre, venue d’une galaxie lointaine et notre corps s’en éprend immédiatement. Charlotte & Magon nous envoie ailleurs, sur une autre planète et c’est avec une certaine impatience qu’on se dit qu’on y retournerait bien.

Avant de nous séparer, Magon a sorti un Polaroid et nous a convié à nous réunir autour d’eux pour immortaliser ce moment. On affiche notre plus beau sourire car on l’a vraiment aimé cette soirée. Leur pop psychédélique est comme un bonbon qui crépite sous la langue et qui nous rendrait totalement accro. On se donne rendez-vous à leur prochain live ? Il se déroulera le 23 octobre à la gare Saint-Lazare.

12036715_10153001083231783_7331739475971214419_nPhoto polaroid prise par Sylvain Gripoix

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s