Concerts : Chadwick Stokes, Mark Berube et Luciole

Bonjour,

J’ai passé une nouvelle soirée aux trois baudets ce lundi 11 mai. Trois artistes s’y produisaient. Excepté que j’avais vaguement entendu Luciole, je ne connaissais pas les artistes. Le moins que l’on puisse dire, c’est que je suis allée de surprises en surprises.

J’en ai profité pour expérimenter mon nouvel appareil photo (Sony Nex 5T). Je suis heureuse de pouvoir désormais illustrer mes articles avec autre chose que la qualité pourrie de mon téléphone. Je n’ai pas pris de vidéos, mais promis, la prochaine fois vous y aurez droit. En attendant, n’hésitez pas à jeter un oeil ou une oreille aux liens que j’insère dans l’article.

Chadwick Stokes

chadwick stokes

Chadwick Stokes arrive sur scène avec sa guitare, les cheveux ébourrifé, un style à la cool. Le genre de gars qu’on imagine facilement autour d’un feu de camp à chanter avec ses potes, ou jouer dans « into the wild ». Pourtant, dès qu’il se met à chanter, un truc se passe. J’ai été impressionnée par la pureté de sa voix, par la beauté de ses cordes vocales. La façon dont ses doigts se balladent sur sa guitare m’a suffi pour comprendre qu’il a une très bonne maitrise de son instrument. Ce n’est pas deux trois accords qu’il a appris par coeur pour l’accompagner.

Chadwick Stokes est rejoint par une personne dont j’ai oublié le nom (pardonnez-moi!). Un très beau duo se met en place, de voix et de guitares. Des textes en anglais, qui parle d’amour et d’attachement à son chez soi… Une douceur, une chaleur et une certaine nostalgie s’en dégagent. Par le peu de ce que j’ai compris aux paroles (pourquoi suis-je si mauvaise en anglais?), j’ai été touchée. Ce soir, j’ai appris une très belle leçon: la simplicité est parfois la plus belle chose qui soit.

 » Oh, I’d like to live up in a house that lives up in a tree
Only you and me, maybe a kid, maybe three « 

I want you like a seatbelt

Facebook / Youtube

_______________

Mark Berube

Mark Berube

La barre avait été mise haute avec ce premier concert et pourtant… Mark Berube a réussi le défi de me laisser sans voix (bon okay… durant un concert on n’est pas censé faire la conversation à son voisin, mais vous voyez l’image que je veux donner, n’est-ce pas ?). Mark Berube est un chanteur, pianiste mais pas que… Il est également accordéoniste et guitariste. Oui, rien que ça… Cette capacité à jouer plusieurs instruments m’impressionera toujours. Mais ce soir, c’est derrière son synthé qu’il chantait. Si je dois reconnaître, qu’il n’est pas désagréable du tout à écouter, c’est l’aspect instrumental qui m’a le plus bluffé.

C’était la première fois que j’assistais à un concert sans qu’il n’y ait une seule guitare sur scène. Et vous savez quoi ? Bah ça fait du bien ! Les instruments à cordes non pas été mis de côté pour autant. Mark Berube est accompagné d’un bassiste, qui redonne à cet instrument, à mon sens, sa juste place. Souvent éffacée, j’ai apprécié que la basse soit présente et qu’elle ne soit pas juste là pour soutenir sa cousine la guitare. J’ai été subjuguée par un violoncelle joué par la ravissante Kristina Koropecki. Oui, c’est le mot: subjugué. Mes yeux tentaient de comprendre ce que mes oreilles entendaient. Mes tympans essayaient de mieux percevoir cet imposant et mystérieux instrument, qui je trouve à été un peu éffacé par la puissance de la batterie.

Le violoncelle, le synthé, la batterie et la basse donnent un mélange electro pop folk avec une touche de classique, que j’ai pris plaisir à écouter. La voix des quatre artistes sur scène se mélent et se répondent. Je n’arrive même pas à trouver les mots justes pour décrire ce que j’ai entendu. Je n’avais qu’une envie, celle de fermer les paupières pour ressentir les vibrations Ô combien harmonieuses de ce choeur et en même temps je ne souhaitais pas perdre une miette du spectacle qui se jouait devant moi.

En résumé: une excellente découverte. Je vous conseille d’aller écouter Ethiopia ou Carnival de leur dernier album Russian Dolls.

Mark Berube2

Facebook / Youtube

__________________

LUCIOLE

Luciole2

Luciole, de son vrai prénom Lucile, est une artiste auto-produite. Ce mot a tendance à faire peur « auto-produit », comme si le fait que nous n’ayons pas de maison d’édition ou de maison de disque était un gage de non-qualité. Cette artiste en est le merveilleux contre-exemple. Luciole, c’est une petite fée pétillante, pleine de surprise et de charme.

Certaines chanteuses arrivent sur scène en talon aiguille ou en boots, mais elle, c’est pied nu qu’elle foule les planches de la scène. Ce petit détail montre la simplicité avec laquelle elle vient à nous, la simplicité avec laquelle elle chante et joue pour nous. Sa voix est grâcieuse, ses textes forts et légers à la fois. Ce qui fait sa singularité, c’est sa présence sur scène, sa façon d’être. Elle a fait du théatre et cela se ressent, car ce n’est pas seulement par les mots qu’elle s’exprime mais aussi par le corps. Elle fait virvolter ses mains, tournoient sur elle-même, danse. Et me voilà frustrée d’être dans mon confortable fauteuil rouge car certes, je reçois la musique, mais j’aimerais la vivre comme elle la vit. Quel bonheur lorsque durant le rappel elle nous invite à nous lever. J’ai apprécié la convivialité de ce concert, sa façon de communiquer avec le public et la complicité qui se ressent avec ses musiciens. Je tiens également à mentionner David Monet (programmation), Antoine Kerminon (batterie) et Nilem (guitariste) qui crééent autour de cette chanteuse une ambiance electro pop vraiment intéréssante.

Si je devais la comparer à d’autres artistes, elle serait un succulent mélange entre Emilie Simon et Nach. Un univers electrique, mélodieux et poétique. Peut-être retournerai-je la voir sur scène le 9 juin aux trois baudets. Je ne peux que vous inviter à en faire autant, car elle est vraiment incroyable.

Luciole3-plan resséré

Facebook / Youtube

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s