Miyazaki: une source d’inspiration.

Miyazaki est un homme qui m’a beaucoup marqué de par ses films d’animations. Lorsque j’ai vu La Princesse Mononoke je n’avais que six ans et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne m’a pas laissé indifférente. Peut-être même que ma passion de l’écriture à commencé à ce moment là. La Princesse Mononoke m’a tellement interpellé que je l’ai retranscris dans mon classeur Donald sur des feuilles grands carreaux roses. Je m’en souviens encore…

dessinsghibli

J’avais été impressionnée par l’ambiance noire de ce dessin animé, cet immense sanglier aux yeux rouges, dévoré par des vers. Les habitants de la forêt s’appelent les Sylvains comme mon frére, aussi cette référence m’a immédiatement fait pensé à lui. Un grand mystére entourait ce film grâce à ses nombreuses métaphores. Aujourd’hui encore je ne crois pas avoir saisie toutes les symboliques, mais c’est ce qui en fait toute sa magie et sa beauté. Le personnage de San (la princesse Mononoke) m’avait laissé tout bonnement admirative. J’aimais son comportement un peu sauvage, mais ce que j’aimais par dessus tout, ce sont ses loups, à la fois effrayants et rassurants. J’aurai aimé être San, être entourée de bêtes féroces pour me protéger, dormir dans leur fourure blanche et chevaucher à même leur dos Je rêvais d’être comme elle: une femme forte. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que Mulan et Pocahontas sont mes personnages féminins préférés parmi les Disney et que Fantomette était mon idole. Elles ont fait travaillé mon imagination, je me prennais pour elles, je me projettais dans un autre monde, le seul monde dans lequel je ressentais un sentiment de puissance et bien-être absolu.
Sage et vulnérable, je rêvais à la liberté, je rêvais d’être capable de me défendre, de rétablir l’équilibre. Les injustices m’ont toujours fait bondir. Je me révoltais violemment quand le jugement des adultes ne me paraissaient pas juste tandis que j’endurais la méchanceté des autres enfants au quotidien. Aujourd’hui, j’aime créer des personnages psychologiquement faibles, j’aime qu’on assiste à leur évolution et donner à voir ce qui les as rendus forts. Parce que nous ne naissons pas naturellement vaillant, mais nous le devenons en surmontons des épreuves difficiles. J’ai forgé mon caractére de cette façon.

La princesse Mononoke, Le voyage et Chihiro et Le chateau Ambulant, sont mes trois dessins animés favoris, car ils sont entourés d’une aura sombre et magique à la fois. J’aime également la douceur de Tototoro, Ponyo sur la Falaise et Kiki La petite sorcière. Certains films sont intimements liés à certaines personnes et certains souvenirs…

C’est avec ma maman que j’ai vu La princesse Mononoke et elle nous a ensuite emmené voir Chihiro avec mon amie d’enfance. Periode d’innocence…  Le chateau dans le ciel c’est une amie de collége qui me l’a fait découvrir. J’avais passé l’après-midi chez elle. Je ne l’ai pas particulièrement apprécié. Porco Rosso je l’ai regardé dans un bar lors d’une soirée manga, avec mon premier copain et le meilleur pote du garçon dont j’étais amoureuse. Une période ambiguë…  J’ai visionné Le Chateau Ambulant au moins trois à quatre fois, je ne m’en lasse pas. Il est probable que je l’ai vu pour la toute première fois dans l’amphithéatre de mon pensionnat, mais sans certitude. La colline aux coquelicots, réalisé par son fils, je l’ai vu au cinéma avec une amie gay. Je me posais beaucoup de questions sur mon orientation sexuelle à ce moment et elle m’a beaucoup épaulé lors de ma première rupture. Elle m’a d’ailleurs prêté Ponyo, Kiki et d’autres, à ce moment, pour me remonter le moral. Celui que je croyais être l’homme de ma vie, dont j’étais follement amoureuse m’a embrassé à la fin de Arrietty. Nous avons regardé par la suite d’autres films du studio Ghibli ensemble. Et j’ai vu au cinéma « Le vent se lève » avec mes deux meilleures amies de Rennes. Nous étions toutes les trois en train de pleurer derrière nos mouchoirs à la fin du film.

Voyez à quel point, ces films et ceux du studio Ghibli ont traversé mon enfance jusqu’aux prémices de ma vie d’adulte. C’est pour cela que me faire tatouer San ou tout autres élement venant de ces films me paraît naturel. Je ne le ferais probablement pas tout de suite, puisque je n’ai pas prévu de me refaire tatouer avant mes 25 ans (dans 2 ans). Peut-être changerais-je d’avis d’ici là ou peut-être qu’au contraire cela me confortera dans mon idée. D’ici là, je compte bien me refaire tous la filmographie du studio Ghibli ainsi que visionner ceux que je n’ai pas encore vu comme Le souvenir de Marnie. Retrouver tous ces personnages, cette ambiance qui a le don de me faire vibrer et de m’émouvoir me manque… J’en ai besoin ! J’ai besoin de rêver comme quand j’étais gosse !

La princesse Mononoke

Illustrations:

femmeloup

inspi-mononoke2 loup+mononoke lespritdelaforetencremononoke

Tatouages :

mononoke+feuille mononoke+sylvain  espritdelaforetinspi-mononokesylvains2Sylvains

__________________________

Le voyage de Chihiro

Illustrations:

 dragonchihiro

Tatouages:

chihiro2 spirit-chihiro spirit-chihiro2chihiro-encre-tattoo

En voir plus sur mon Pinterest
(les sources y sont indiquées)

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Estelle V. dit :

    Miyazaki est une source pour chaque personne qui a vu ses films. C’est poétique, coloré, moraliste aussi parfois.
    Mon préféré reste Mon Voisin Totoro, que je ne me lasse pas de regarder. J’aime aussi beaucoup Le Chateau Ambulant.
    Très bon article sinon 😉

    J'aime

    1. C’est vrai ! mais j’avais besoin d’en parler, montrer à quel point ses films avaient parcouru une partie de ma vie.
      Merci 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s