Découverte musicale n°3 « Concert – Bagarre et Fauve à l’olympia »

Bonjour à tous,

aujourd’hui, c’est un numéro un peu spécial dans Les découvertes musicales puisque  je vais vous parler du concert auquel j’ai assisté hier soir, vendredi 13 mars, à l’Olympia. Il y aura biensûr Fauve, tête d’affiche de cette soirée et Bagarre, le groupe que j’aimerai vous faire découvrir.

Découverte musicale : Bagarre

bagarre

Bagarre tout comme Fauve, est également un collectif, composé de plusieurs artistes. Entre Electro, rock, punk, ils font partis de ce mouvement Indies que j’aime tant ! Parce que oui, on peut chanter en Français sans avoir l’air ringard ou Has-Been. Bagarre c’est nouveau, ils n’ont sorti qu’un EP en Mai 2014 et pourtant…

Je les ai découverts lors de la première partie et le moins que l’on puisse dire c’est que ce fut une très bonne surprise. On sait à quel point ce n’est pas facile de passer en première partie, les gens ne viennent pas pour vous mais pour le groupe qui suit. Cependant Bagarre ont réussi à nous en foutre plein les oreilles et pour cela, je suis obligée de les applaudir haut et fort.
Leur bleu de travail et les grosses chaines qui pendent à leur cou en imposent dès  qu’on les voit. Les « Bonsoir, nous sommes bagarre, bagarre, Bonsoir » répétés était une entrée en matière agressive mais qui nous a permis de nous immerger immédiatement dans leur univers. Dès les premières notes, ils nous ont donné envie de bouger. Il y a une force dans les paroles et l’instrumental, une énergie folle. Ils en veulent, ils transmettent au public et ils se battent pour leur musique.

Une particularité de ce groupe que j’ai trouvé agréable et originale c’est qu’ils ont deux chanteurs qui s’échangent les rôles en fonction des chansons, alternant une voix grave et une voix masculine intermédiaire. Une voix féminine suave est constamment présente en tant que choeur ce qui amène une douceur vraiment bienvenue dans cette ambiance pleine de testostérone. J’ai trouvé l’ensemble harmonieux et « explosif ». On sent qu’il y a une véritable recherche derrière, puisqu’ils ont déjà une identité qui leur est propre. Les répétitions dont ils usent, presque mécanique, donne au groupe quelque chose de très marqué et d’entêtant.

Pour les avoir écouter à la fois en live et leur EP, les deux offres une dimension que j’appécie beaucoup. J’ai regretté que leur prestation soit trop courte et ai hate de voir la suite de leur carrière, car sans aucun doute Bagarre a un bon avenir devant lui.

Facebook / Site / Youtube

_____________________________

Concert de Fauve

fauve

Cette journée fut relativement intense, car j’ai enchainé 9 heures de cours et le concert. Avec mon pote, nous sommes arrivés une bonne heure en avance. J’ai couru pour aller acheter des sandwichs, mais une fois posée dans l’olympia, salle dans laquelle je pénétrais pour la seconde fois, la tension que je ressentais n’a pas vraiment diminué. (Je gigotais déjà sur ma chaise de cours dès 14h, tellement j’étais impatiente!) Fauve est un groupe que j’ai découvert il y a un an avec le titre Infirmière. Ils m’ont souvent accompagnés lorsque j’allais en cours. Ce collectif de six artistes scelle à la fois mes deceptions, mes souffrances, mes espoirs et mon bien-être. Aussi les voir en concert est une chose que j’attendais depuis longtemps. C’est comme une concrétisation, une façon de revenir en arrière sur ce qui m’a secoué au moment où je les écoutais, mais aussi d’avancer.

Le concert a débuté sur les chapeaux de roues dès la première chanson. Découvrir les artistes qui se cachaient derrière ce signe Il y avait une réèlle énergie que les musiciens et le chanteurs nous a retransmise. On voyait qu’il kiffait ça et que les sentiments que nous partageions ce soir étaient les mêmes. Fauve est un groupe qui mérite d’être vu en concert, car sur scène, il y a une valeur ajoutée par rapport à leurs albums. Sur les planches de l’Olympia, les instruments s’emballaient et étaient beaucoup plus présents. Ce n’était pas juste une musique de fond qui accompagne les paroles et pour cette raison, ce concert fut une très bonne surprise. Le seul bémol que je pourrais émettre (mais qui n’est pas vraiment relatif au concert lui même) c’est cette sensation que ce groupe s’adresse avant tout aux adolescentes, en ajoutant systématiquement de la vulgarité pour les toucher coûte que coûte. Nous en étions entourés dans la fosse. Oui, pour la première fois de ma vie, je me suis sentie veille. Il n’y a pas à dire, je kiff Fauve. Fauve savent mettre des mots sur ce qu’éprouve la jeunesse, sur les miens aussi car j’ai le coeur d’une adolescente, mais peut-être parfois en font-ils un brin de trop.

Ce vendredi 13 mars, j’ai vécu quelque chose de fort, quelque chose de grand. J’ai dansé au rythme au rythme des chansons tout en écoutant ce flot de paroles. Ce soir, c’était comme un éxutoire. On a envoyé se faire foutre le Blizzard et tous ces sentiments morbides qui nous dévorent le bide. On a chanté haut les coeurs, tandis que le plancher tremblait sous le poids de notre bonheur. C’est ça vivre, c’est ça…

Après la nuit, avant le jour, j’irai chercher les hautes lumières

Facebook / Site / Youtube

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s