Quelques nouvelles positives pour Ondes

Bonjour,
hier j’ai reçu une BONNE NOUVELLE ! Vous vous souvenez ? J’ai envoyé mon manuscrit aux éditions Calepin en aout, on m’a répondu en novembre que mon manuscrit avait plu mais qu’il y avait un passage qui trainait un peu en longueur selon les lecteurs. Si j’acceptais de le revoir, en retour ils acceptaient d’étudier de nouveau mon manuscrit. J’aurai été bête de rester sur un tel refus alors j’ai accepté.
La semaine passée, je leur ré-envoyer un mail afin de savoir où en était mon manuscrit. La responsable des auteurs m’avait avouée être en train de lire et qu’elle aimait bien Ondes. Voici le message qu’elle m’a renvoyée dès le lendemain:

 » Re-bonjour Déborah.
En fait, après vous avoir écrit hier que j’allais terminer votre roman dans quelques jours, j’ai continué à le lire… et n’ai pu m’arrêter ! J’ai bien aimé jusqu’au bout. J’ai toutefois quelques petites remarques (des petites fautes de frappe ou incohérences, mais rien de difficile à
corriger ). Enfin, la fin me laisse tout de même un petit goût amer : (petit spoil donc j’ai coupé ce passage) Maintenant, je n’ai peut-être pas bien compris la fin (il était 1h du matin lorsque j’ai terminé votre roman). Vous pouvez me dire si je n’ai pas bien compris la fin, je ne me vexerai pas 🙂
Je vous envoie ci-joint les petites remarques que j’ai faites sur votre roman.« 

Recevoir un tel message m’a fait un bien fou ! Preuve que Ondes peut plaire ! Pourtant, ne crions pas victoire pour autant car désormais mon manuscrit va être remis entre les mains de la directrice, c’est à elle que reviendra la décision finale. Quoi qu’il en soit je suis déjà fière de savoir que dans l’ensemble le comité de lecture à apprécié mon manuscrit malgré un bémol et maintenant la responsable des auteurs. Ondes est parvenu à monter les échelons dans une petite maison d’édition très sélective, ce qui est plutôt encourageant pour la suite.

Outre les éditions Calepin, j’attends toujours la réponse des éditions Macadam (serait-il possible aussi que Ondes ait monté les échelons ?) et des éditions du Préau. En d’autres termes ce sont mes favorites qui restent ! Mais parce qu’il faut envisager une issue de secours si cela ne fonctionne pas avec ces maisons d’éditions, je poursuis la relecture de Ondes pour parfaire mon manuscrit et préparer éventuellement son auto-édition.

Déborah

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s