Rencontre avec mes incontournables – N°2

Les histoires d’amour n’ont jamais été mon truc, pourtant c’est deux livres m’ont transporté comme jamais :

la-mecanique-du-coeur-mathias-malzieu

Je connaissais Mathias Malzieu par le biais de son groupe Dionysos. J’aimais beaucoup son dernier album « la mécanique du cœur », à la fois doux, étrange et plein de poésie. J’ai donc eu envie de découvrir son livre qui créait une seconde lecture de son univers. De plus, je trouvais le principe intéressant faire un album musical et un livre sur la même histoire, abordé d’un angle différent mais en même temps similaire. Ne le trouvant pas immédiatement sur les étagères d’une petite librairie Lannionaise, je suis directement aller demander s’il n’avait pas le livre que je recherchais. En effet, il l’avait. On me tend un exemplaire, petit et fin. La couverture annonce l’admosphère du livre: sombre. Pourtant, c’est bien un conte que j’ai entre les mains. C’est d’ailleurs cette touche de féérie qui rend l’histoire émouvante. C’est qu’on s’y attache à ce petit homme qui n’a pas le droit d’aimer. Pourtant, ce sont les interdits qu’on lui pose, qui le pousse à les franchir, rendant ce sentiment d’autant plus fort. Il ira jusqu’en Espagne pour suivre sa petite femme à lunette. Ce n’est certainement pas sa différence, ni même Joe qui l’arrêtera…Un conte drôle mais pas toujours…

Résumé

 » Edimbourg, 1874.
Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à. l’accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d’éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d’état amoureux. Mais le regard de braise d’une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve prêt à toit pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu’aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l’amour comme sa cruauté. Conte désuéto-moderne mâtiné de western-spaghetti, La Mécanique du Cœur vibre d’une rugueuse force poétique où l’humour est toujours présent. Mathias Malzieu soumet aux grands enfants que nous sommes une réflexion très. personnelle sur la passion amoureuse et le rejet de la différence, donnant naissance à un petit frère de Pinocchio qui aurait fait un tour chez les Freaks de Todd Browning. »

.

La-solitude-des-nombres-premiers

J’étais à la Fnac de Rennes, à la recherche d’un livre pour mes cours. En même temps, je regardais les autres livres. Je crois que j’en avais un peu marre des lectures qu’on nous imposait, je voulais autre chose. Je n’ai jamais aimé les chiffres, pourtant j’ai trouvé le titre intriguant, probablement par le mot « solitude ». C’était mon état d’esprit, depuis que je n’étais plus en appartement avec mon copain de l’époque. L’aspect anorexique du personnage rajoutait à ma curiosité. J’ai lu le résumé et n’ai pas hésite. Je l’ai pris. Dès que je suis arrivée, j’ai dévoré les premières lignes. Le premier chapitre est sans doute celui que je préfère car il bouleversait tout ce que j’avais lu jusqu’alors. Celui-ci m’emmenait dans un univers malsain, voire malade, il n’y avait plus de honte à parler de chose sale. Il n’était pas sans me rappeler Lolita. Deux personnes mal dans leur peau par un souvenir qui les hantent encore, tombent amoureuses l’une de l’autre. L’auteur nous relate cet amour par le biais d’une complicité, d’une proximité, de quelque chose de fort et vivant ! Les sentiments et émotions décrits sont fortes. Nous suivons Mattia et Alice, deux enfants perdus, durant plusieurs périodes de leur vie qui sont rythmés par leurs rencontres et leurs absences. Un livre qui m’a bouleversé par son réalisme, sa tristesse et sa beauté…

La solitude des nombres premiers a été adapté au cinéma, cependant je n’ai pas encore vu celui-ci. Bientôt !

Résumé

« Les nombres premiers ne sont divisibles que par 1 et par eux-mêmes ; soupçonneux et solitaires, certains possèdent cependant un jumeau dont ils ne sont séparés que par un nombre pair.
Maffia, jeune surdoué, passionné de mathématiques, en est persuadé : il compte parmi ces nombres, et Alice, dont il fait la connaissance au lycée, ne peut être que sa jumelle. Même passé douloureux, même solitude à la fois voulue et subie, même difficulté à réduire la distance qui les isole des autres. De l’adolescence à l’âge adulte, leurs existences ne cesseront de se croiser, de s’effleurer et de s’éloigner dans l’effort d’effacer les obstacles qui les séparent.
Paolo Giordano scrute avec une troublante précision les sentiments de ses personnages qui peinent à grandir et à trouver leur place dans la vie. Ces adolescents à la fois violents et fragiles, durs et tendres, brillants et désespérés continueront longtemps à nous habiter. »

Publicités

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. HanaPouletta dit :

    J’aimerais lire le premier ! Le deuxième je l’ai lu et j’ai moyennement accroché… certaines choses m’ont semblé irréalistes.

    J'aime

    1. Ah oui ? Lesquelles ?

      J'aime

      1. HanaPouletta dit :

        C’est par rapport à la maladie d’Alice qui s’étire sur des années, et son compagnon qui ne se rend compte d’absolument rien. Il me semble qu’Alice aurait été en bien plus mauvaise santé, mais ça à la limite, l’auteur aurait pu éluder… Ce qui m’avait vraiment semblé bizarre c’est que dès l’épisode de la tomate farcie jetée dans la cuvette des WC et qui les a fait déborder, son compagnon (me rappelle vraiment pas de son nom) n’ait pas eu la puce à l’oreille ! :/

        J'aime

      2. Pas faux mais ça m’a pas choqué, il faisait pas attention à sa femme c’est tout.

        J'aime

  2. kimysmile dit :

    J’ai beaucoup aimé le livre de Mathias Malzieu 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s