Rencontre avec mes incontournables – N°1

Je suis une lectrice insatisfaite ! Oui vous avez bien entendu: insatisfaite. Il est fréquent que j’abandonne ma lecture en cours, non pas parce que je n’ai pas aimé, non pas parce que c’est mauvais ou mal écrit, juste parce que je me lasse, que je n’ai pas ressenti ce petit truc qui me pousse à continuer. Cependant, de nature curieuse, j’aime découvrir de nouvelles choses et quel meilleur moyen que d’aller dans une librairie ? Mes plus belles découvertes je les ais faites ainsi ! J’ai tourné et retourné des livres entre mes mains, pourtant je devais choisir parmi des milliers qui dormaient sur les étagères. Ce n’est pas internet qui m’a guidé, mais l’instinct: un résumé, une couverture ou un auteur. Ce sont des rencontres fortuites mais fabuleuses. Suivez l’aventure chaque lundi pendant deux mois, de ceux qui ont atterri sur ma table de chevet et qui m’ont marqué.

Aujourd’hui je vous présenterai qu’un seul livre au lieu de deux, mais pas des moindres :

lolita

     Le livre qui m’a le plus marqué est sans conteste « Lolita ». J’errais dans une librairie Briochine. Je tournais et retournais les livres les uns après les autres. La couverture de Lolita m’a immédiatement attirée avec son rouge aux lèvres rouge vif et sa perruque blonde sur la tête. Quand je l’ai vu, j’ai pensé à « Hell » de Lolita Pill. Je ne l’avais jamais lu, mais cela semblait être la lecture favorite de la pétasse blonde toujours top tendance du lycée. J’étais curieuse de savoir ce que pouvais renfermé ce livre « Hell » (que j’ai finalement acheté beaucoup plus tard et que je n’ai pas spécialement aimé. Ce n’est pourtant pas faute de m’être forcée). J’imaginais que ce folio était un peu dans le même esprit. Alors j’ai lu le résumé qui m’a immédiatement inspiré. Pourtant, j’ai reposé Lolita et j’ai poursuivi mon errance. Puis, je suis revenue. J’ai relu le résumé. Je ne sais combien de fois ce petit manège à duré mais toujours est-il que je me suis laissée convaincre.

      J’ai commencé le livre en voiture, j’accrochais sans vraiment accrocher. Arrivé chez moi, je l’ai déposé dans ma chambre, guère convaincue. En fait, c’était tout sauf ce à quoi je m’attendais, j’étais même un peu déçue. Le narrateur nous racontait sa première histoire d’amour lorsqu’il n’était encore qu’un adolescent. Cela me paraissait affreusement banal. Et puis les choses on changé. Ce prologue n’était là que pour expliquer sa passion compulsive pour les nymphettes (fillette entre l’enfance et l’adolescence), vraiment bizarre ! Pourtant, c’est justement ce renversement, cet aspect étrange et dérangeant qui a fait que la magie a opéré. La psychologie est si bien travaillée qu’on croit à l’histoire de M. Humbert Humbert. Nabokov parvient à nous faire aimer ce personnage répugnant en y mêlant un soupçon de poésie et beaucoup amour.

Je n’en dirais pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte et remets entre vos mains la seule matière qui a suffi à me décider :

 » Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins. Mon péché, mon âme. Lo-lii-ta : le bout de la langue fait trois petits pas le long du palais pour taper, à trois reprises, contre les dents. Lo. Lii. Ta.Le matin, elle était Lo, simplement Lo, avec son mètre quarante-six et son unique chaussette. Elle était Lola en pantalon. Elle était Dolly à l’école. Elle était Dolorès sur les pointillés. Mais dans mes bras, elle était toujours Lolita. »

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. HanaPouletta dit :

    Je l’avais déjà repéré ce livre, mais je me suis toujours jugée trop jeune pour le lire, je crois que maintenant je pourrais sauter le pas. 😀 Tu as utilisé le même extrait dans « La boîte de June », non ? Parce que je me rappelle que je l’avais beaucoup aimé !

    J'aime

  2. Livre magnifique. Je le conseille vivement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s