Une merveille à la brocante !

Le dimanche 7 avril je suis allée à une brocante près de Nantes. Mon copain, dont les parents étaient exposants, était présent dès 6 heures du matin. Je n’ai pas eu ce courage et ne suis arrivée que sur l’heure de midi. J’avais en tête de dénicher un vieux polaroid pour me lancer dans l’aventure de l’instantané, mais la chance ne m’a pas sourit de ce côté là.

En revanche, dès que je suis arrivée, Romain (mon copain, qui avait pu repérer les bonnes affaires) me prend par le bras pour me  montrer une curiosité jaune. Je l’observe d’une façon distante, mais avec le sourire large. « Il y a juste le rouleau à changer » précise l’exposant. Mes yeux ne se détachent pas d’elle. « Elle te plait, me demande Romain« . Je réponds timidement que oui. Oui, elle me plait. Sur celle-ci est collée une étiquette orange où est inscrit le prix: 15 euros. J’hésite… « Allez, je vous la fais à 12 euros« … Je n’hésite plus ! Romain tend un billet de 10 et une pièce de 2, et nous voila repartie avec ma nouvelle acquisition sous le bras. C’est qu’elle fait son poids la bête !

Ce n’est qu’une fois rentré chez nous vers 18 heures que nous avons pu tester la machine. Romain insère une feuille de papier tant bien que mal et moi je tape sur la première touche. Quelle n’a pas été notre surprise de voir qu’il restait encore un peu d’encre… « Hey, doucement, me fais remarquer Romain, pas la peine de taper dessus si fort, tu vas la casser. » Vérification faite, si, il faut taper dessus « fort ». C’est que ce n’est pas si évident de garder les doigts droits sans chevaucher sur les autres touches. Sans compter qu’il vaut y aller franco, pas d’hésitation à avoir, sinon la lettre n’atteint pas son but. Mais quel plaisir de sentir sous mes doigts les touches s’enfoncer, d’entendre ce bruit si singulier me ramener à une autre époque, de voir les lettres s’imprimer sur la feuille, et d’entendre le « ting » qui m’annonce que que je dois passer à la ligne suivante.

Cet objet quoique peu pratique pour écrire un roman entier, est tellement magique. Et puis sincérement, elle n’est pas mignonne ? En tout cas, moi j’adore !

Exif_JPEG_PICTURE
Mon acquisition, ma machine à écrire.

Exif_JPEG_PICTURE

Exif_JPEG_PICTURE

ecriture
Et voila ce que ça donne quand mon chéri se prend au jeu. Il y a une faute, mais c’est l’intention qui compte.

 

 

Publicités

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Trop mignon le mot de ton chéri 🙂 !!! C’est vrai que c’est génial les machines à écrire 🙂 !!! J’aimerais bien tester !!!

    J'aime

  2. Louis dit :

    Sympa! Le jaunes-flashy est du meilleur effet !

    J'aime

  3. Zéph dit :

    Oh c’est mimi ^^ on oublie certaines choses, je crois que je m’amuserai moi aussi si j’avais ça entre les mains 😉

    J'aime

    1. Oui c’est amusant 🙂 et puis sincérement c’est un super objet déco !

      J'aime

  4. « débordah » je trouve ça plutôt adorable, non 🙂 ?
    Déborda d’amour, de joie, de malice, d’imagination… 😉

    J'aime

    1. C’est vrai ! C’était un lapsus révélateur en fait 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s