Cher facteur…

Voici ma première chronique, comme je vous l’avez promis. Elle prendra une forme particulière et je l’adresse directement à un homme qui influence beaucoup mes humeurs ces temps-ci. Elle est un peu longue, mais n’abandonnez pas maintenant, je suis sûre que vous allez aimer !

.

Cher facteur,

je me permets de vous écrire cette lettre pour vous parler de choses qui me tiennent à coeur, permettez donc, que je vous les dévoile. Certainement vous demandez-vous ce qui vous vaut l’honneur de cette charmante attention, je ne répondrai ni plus ni moins: votre comportement à mon égard.

En effet, chaque matin vous déposer mon courrier dans ma petite boite au lettre mais également de nombreux avis de passage. C’est très gentil de votre part de m’assurer que la sonnerie de votre réveil a correctement retenti pour vous sortir de votre douillet matelas et que vous en avez profitez pour glisser quelques factures à mes voisins. Cependant, c’est chaque fois avec une grande impatience que j’attends mes colis, alors quelle n’est pas ma déception lorsque je me rends compte que je vous ais attendus toute la matinée inutilement. Assise dans mon canapé, je guette le bruit de vos pas, mais jamais aucun son ne parvient à mon oreille.

Peut-être que les nombreuses marches menant au troisième étage, vous font peur. Certes, elles n’ont pas toujours la même hauteur, mais sachez cher facteur, que ce n’est pas cela qui foulera votre adorable cheville. De plus, si vous acceptez d’allonger le bras pour frapper à ma porte, vous la trouverez très probablement ouverte. Mais peut-être souhaitez-vous également finir votre tournée plus tôt, afin de grappiller quelques minutes sur votre pause déjeuner. Prendre son temps pour manger est important, je vous l’accorde. En revanche, si vous faites cela dans l’espoir de gagnez quelques deniers supplémentaires sur votre salaire, j’ai le regret de vous annoncez que vous faites une honteuse erreur. En effet la politique actuelle dit : « travaillez plus pour gagner moins », probablement pensez-vous qu’en travaillant moins vous gagnerez plus, mais l’état n’accorde à ses concitoyens que le droit de payer. Après cet éclaircissement, voyez comme il serait dommage que vous continuez de m’ignorez de la sorte, car je vais vous dire quelle conséquence ont vos fâcheux oublis sur ma vie:

Chaque fois, vous me contraignez à perdre une heure de mon précieux temps pour récupérer mes courriers. Certes, en me rendant jusqu’à la poste, vous m’offrez la possibilité de profiter d’une charmante ballade au parc du Thabor ainsi que des gazouillis des oisillons, mais sachez, très cher, que je serais bien mieux dans mon appartement à m’imaginez dans la peau de Cendrillon, récurant meubles et fenêtres. De plus, savez-vous combien vos collègues sont lents ? Et savez-vous combien que je suis une femme dynamique, toujours pressée pour aller en cours ? Vous avez même réussi à me soustraire à neuf minutes du cours de linguistique ! Imaginez-vous, toutes ces têtes tournées vers moi me couvrant de honte ? Et par pitié ! Cessez de m’informer que je peux récupérer mon courrier à 9h lorsque le lundi, les portes de la poste sont closes. Non, s’il vous plait, ne riez pas en devinant ma surprise lorsque je me suis déplacée exprès pour cela, car ma colère était visible (et non risible).

Sur ce, j’espère que cette longue lettre vous aura fait réfléchir et vous convaincra de changer de comportement. Vous dites que rien ne vous oblige à gravir ces trois fichus étages pour me remettre du courrier, mais moi, je vous le demande avec la plus grande des politesses. Si vous refusez d’accepter ma requête, alors je n’ai qu’une chose à ajouter: PAUVRE CON !

Déborah Galopin

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Kreen78 dit :

    Rooooo la nulle, j’avais pas vu qu’on pouvait laisser un commentaire ! Je suis bien d’accord avec toi. Tu pourras lire une partie de mes déboires sur mon post sur facebook. C’est de pire en pire en région parisienne…

    J'aime

    1. Malheureusement pas qu’en région parisienne…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s